Ian McKinnon, vice-président directeur, Revenu fixe de base et président du Comité de répartition d’actifs
En collaboration avec François Desjardins, rédacteur

 

Nous avons abordé, dans une récente publication, la façon dont Addenda Capital évalue le risque avec ses clients, un processus minutieux dont le résultat produit les renseignements nécessaires afin d’aider nos clients à atteindre leurs objectifs financiers. Nous vous proposons aujourd’hui une vue à vol d’oiseau sur la manière dont nous construisons notre modèle de répartition d’actifs pour gérer le niveau de risque global des portefeuilles.

Avant de plonger dans le détail des étapes menant à la production du modèle, jetons d’abord un coup d’oeil à sa version actuelle. À la fin du premier trimestre 2022, notre modèle de répartition d’actifs, qui peut être ajusté pour répondre aux besoins et objectifs spécifiques des clients, était le suivant:

  • Notre cible pour l’ensemble des actifs de revenu fixe était de 40 %, soit 36 % en revenu fixe canadien (sous-pondération) et 4 % en liquidités (surpondération).
  • Notre cible pour l’ensemble des actifs en actions était de 60 %, soit 36 % en actions canadiennes (surpondération), 12,0 % en actions américaines (sous-pondération) et 12,0 % en actions internationales (sous-pondération).

Une approche systématique

Rigoureuse et collaborative, notre stratégie de répartition d’actifs prend racine dans notre processus de réunions trimestrielles portant sur les prévisions. Ces rencontres comprennent quatre étapes impliquant les équipes d’investissement en titres à revenu fixe, actions et hypothèques commerciales, ainsi que notre équipe d’économistes.

Le processus, tel qu’illustré ci-après, commence par des présentations spécialisées. Organisées sur une base trimestrielle, celles-ci couvrent des domaines tels que l’économie, les matières premières, le pétrole et l’énergie, l’évolution des marchés boursiers, les taux d’intérêt, les actions privilégiées, les obligations et les indicateurs de marché et techniques. Ces présentations sont particulièrement courues au sein d’Addenda car elles offrent une compréhension globale des enjeux à surveiller et permettent une pollinisation croisée des idées et de l’expertise de nos professionnels.

 

 

À la suite de ces présentations trimestrielles, nos équipes d’investissement (actions canadiennes et internationales, revenu fixe et hypothèques commerciales) en analysent le contenu et soupèsent la possibilité d’intégrer les informations à leur processus. Nous y voyons une étape cruciale car les équipes peuvent ainsi construire une perspective commune, ce qui contribue à développer les perspectives et procéder à répartition du risque de portefeuille qui est propre à leur catégorie d’actifs.

Produire un récit prospectif

L’étape suivante appartient au Comité de répartition d’actifs. Son rôle consiste à réunir les différentes perspectives des équipes d’investissement de manière à en dégager une trame narrative cohérente. L’exercice peut aussi comprendre l’inclusion de certaines idées soumises par les équipes et qui pourraient rehausser la compréhension du Comité à l’égard de situations particulières.

Le Comité utilise une analyse en composantes principales. Essentiellement, ceci consiste à analyser les différents vecteurs de rendements de marché et de produire des prévisions de rendements pour différentes catégories d’actifs. Ce canevas constitue la matière avec laquelle Addenda construit son modèle de répartition d’actif. Celui-ci peut, par exemple, proposer une surpondération ou une sous-pondération de certaines catégories d’actifs en réponse à des facteurs tels que les tendances du marché et les développements au sein de l’économie.

Bien que notre approche en matière de répartition d’actifs soit stratégique, le Comité peut s’orienter vers une approche tactique lorsque des occasions se présentent. Un exemple parfait : la tourmente qui a englouti les marchés en mars 2020, incitant le Comité à organiser une série de réunions ad hoc pour surveiller l’évolution de la situation. Lorsque les marchés ont semblé avoir touché un creux, le Comité a réaffecté une partie du risque, notamment vers les actions et les actions privilégiées. Plus récemment, compte tenu de l’incertitude découlant de la guerre en Ukraine et de l’approche des banques centrales en matière de lutte contre l’inflation, nous avons décidé d’augmenter nos liquidités et de rester à l’affût d’occasions dans le marché. Des mouvements baissiers, par exemple, peuvent offrir de telles occasions, à condition qu’elles correspondent à nos critères d’investissement.

S’adapter aux clients

La dernière étape de notre processus porte sur la construction du portefeuille. Celle-ci appartient aux gestionnaires de portefeuille en fonction des politiques de placement, des exigences des clients et des valorisations, tout en ayant à l’esprit le modèle global de répartition d’actifs et ses hypothèses sous-jacentes. Les gestionnaires surveillent les marchés et rééquilibrent les portefeuilles au besoin, approche minutieuse à l’appui.

En conclusion, notre processus est à la fois rigoureux et agile, reposant sur des analyses systématiques faisant appel à plusieurs équipes de professionnels. La mission d’Addenda Capital est axée sur la création de valeur à long terme. Voilà le fil conducteur de notre approche visant à accompagner les clients dans l’atteinte de leurs objectifs financiers.

Pour en savoir davantage, veuillez contacter l’équipe du Développement des affaires et partenariat avec la clientèle: https://addendacapital.com/fr-ca/Nous-joindre

La quête constante de
valeur ajoutée
addendacapital.com
© Addenda Capital inc., 2022. Tous droits réservés. Toute reproduction de ce document est interdite sans autorisation préalable.