NOUVELLES


Photo de gauche : Roger Beauchemin, Addenda Capital, Bill Murphy, KPMG et Barbara Zvan, anciennement au Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l’Ontario, lors du congrès CatIQ ConnectPhoto de droite : Samantha Cameron, Addenda Capital, au Commerce and Engineering Environmental Conference (CEEC), à l’Université Queen.

 

Roger Beauchemin, président et chef de la direction d’Addenda Capital, a pris la parole à l’occasion de CatIQ Connect, un congrès portant principalement sur le secteur de l’assurance, qui a également mis l’accent sur la présentation de solutions collaboratives pour atténuer les pertes résultant d’événements extrêmes. Aux côtés de Barbara Zvan, auparavant chef des Risques et de la Stratégie du Régime de retraite des enseignantes et enseignants de l’Ontario, et de Bill Murphy, leader national du groupe Changements climatiques et développement durable chez KPMG, monsieur Beauchemin a parlé de la manière dont les chefs de file du secteur des services financiers prennent des mesures liées aux risques climatiques et soutiennent la transition vers une société carboneutre et résiliente.

Delaney Greig, directrice, Investissement durable chez Addenda Capital, a pris la parole au congrès de la Prospectors and Developers Association dans le cadre d’une séance organisée par l’UNICEF conjointement avec l’Association minière du Canada, traitant du signalement et de la surveillance du travail forcé des enfants dans les chaînes d’approvisionnement. Madame Greig a abordé la question des changements législatifs effectués mondialement pour imposer des obligations et a expliqué comment les investisseurs peuvent soutenir l’atténuation des risques et l’adoption de pratiques responsables.

En janvier, Samantha Cameron, analyste, Investissement durable chez Addenda Capital, a animé un atelier à l’occasion du Commerce and Engineering Environmental Conference (CEEC), à l’Université Queen, à Kingston. L’atelier a permis aux étudiants de découvrir le Future-Fit Business Benchmark, et comment il peut être utilisé pour évaluer la véritable durabilité d’une entreprise.

Jeremy Rudin, surintendant des institutions financières au Bureau du surintendant des institutions financières (BSIF), a abordé la question des changements climatiques dans son mot d’ouverture à la Annual Review of Insolvency Law Conference sur le droit de l’insolvabilité. C’était la première fois qu’un représentant du BSIF abordait publiquement la question des changements climatiques devant un auditoire d’institutions financières. Son allocution a porté essentiellement sur les risques matériels, de responsabilité et de transition; et a mis en lumière les questions auxquelles les institutions financières et les organismes de réglementation, dont le BSIF, doivent répondre pour s’attaquer activement aux risques climatiques.

 

 

INITIATIVES DE L'ENTREPRISE


VERS DES MARCHÉS FINANCIERS DURABLES — RELEVER LA BARRE

Déclaration des investisseurs en réponse au coronavirus
En mars, Addenda Capital a signé la déclaration Investor Statement on Coronavirus Response. Cette déclaration reconnaît les défis auxquels les entreprises font face et privilégie une perspective à long terme dans la prise de décisions touchant la main-d’oeuvre et la gouvernance pour gérer la crise. La déclaration encourage les entreprises à accorder la priorité aux congés rémunérés, aux mesures de santé et sécurité, au maintien des emplois, aux relations fournisseurs-clients et à la prudence financière dans la gestion de la crise. Les signataires, au nombre de 275, gèrent collectivement plus de 7,7 mille milliards de dollars (US) d’actifs.

La taxonomie canadienne pour la finance durable
Addenda Capital participe à l’élaboration d’un projet de transition vers une taxonomie financière pour le Canada, mené par l’Association canadienne de normalisation. Soutenant le passage vers une économie à faibles émissions de carbone, cette approche vise à développer une taxonomie qui sera complémentaire à la taxonomie mise en place en Europe. Nous avons soumis des commentaires sur le projet de cadre de référence qui servira à définir des critères spécifiques pour les secteurs du pétrole et du gaz, des services aux collectivités, de l’exploitation minière et d’autres secteurs.

Modifications des règles de vote par procuration
Addenda Capital a communiqué des commentaires à la Securities and Exchange Commission (SEC) des États-Unis dans le cadre d’une consultation relative à deux changements de règles proposées, qui auraient des répercussions sur Addenda et ses clients. Le premier changement proposé portait sur les droits des actionnaires de sociétés américaines et visait à relever substantiellement les seuils de propriété requis pour déposer une proposition d’actionnaire et les seuils des appuis nécessaires pour la nouvelle soumission d’un bulletin de vote au cours des années subséquentes. Le deuxième changement proposé concernait des modifications aux règles applicables aux sociétés de service conseil exerçant le droit de vote par procuration. Ces règles suggèrent d’obliger les sociétés de conseil en matière de vote par procuration, comme ISS et Glass Lewis, à permettre aux entreprises d’examiner et de commenter leurs conseils avant que ces derniers soient communiqués aux actionnaires clients. Dans notre document, nous faisons valoir que les processus existants ont renforcé les marchés financiers et ont amélioré les pratiques des sociétés en matière d’enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG). De plus, nous soulignons l’incidence négative qu’auraient les changements proposés dont il est fait mention plus haut sur les acteurs du marché, en particulier les actionnaires. La SEC a reçu des milliers de commentaires en provenance d’investisseurs du monde entier.

 

 

INITIATIVES SPÉCIFIQUES AUX STRATÉGIES D'INVESTISSEMENT

 

La quête constante de
valeur ajoutée
addendacapital.com
© Addenda Capital inc., 2019. Tous droits réservés. Toute reproduction de ce document est interdite sans autorisation préalable.